L'ensemble vocal Ariana Médoc


Orphée et Euridice



Le chœur prépare actuellement les chœurs de la version française de l’opéra « Orphée et Euridice » du compositeur allemand Christoph Willibald Gluck, version créée au théâtre du Palais Royal à Paris le 2 août 1774. Il raconte le mythe grec d’Orphée et Euridice.

Christoph Willibald Gluck est né à Erasbach en Bavière le 2 juillet 1714

Ayant perdu son épouse Eurydice, Orphée pleure sa mort durant la cérémonie funèbre. Les Dieux, voyant le chagrin du jeune héros, l’autorisent à descendre aux Enfers pour qu’il aille chercher sa bien-aimée. Une seule condition lui est imposée : qu’il ne croise pas le regard d’Eurydice en remontant des Enfers. Accueilli d’abord avec hostilité par les Esprits infernaux, Orphée est guidé par les Ombres heureuses qui lui rendent Eurydice. Tous deux chantent le bonheur de leurs retrouvailles, et Orphée veille à ne pas regarder son épouse. Mais celle-ci commence à douter de l’amour d’Orphée, qui lui refuse tout contact. Tenu au silence, Orphée finit pourtant par briser le serment et témoigne son amour à Eurydice : la jeune femme s’effondre aussitôt, laissant Orphée à nouveau seul. Toutefois, grâce à l’intervention de l’Amour, ils seront bientôt – et pour l’éternité.